Accueil > Les arts martiaux > Disciplines > Le Muay Thai

Présentation

Le Muay Thai

Un sport, un art, une culture

vendredi 16 janvier 2004, par k1winner

Je vais vous parler d’un sport qui me tient à coeur (car je le pratique depuis 3 ans) : Le Muay Thai

Le Muay Thai : historique

Les premières apparitions de formes de combats codifiées et appelés " Muay Thaï " se situent aux alentours de 1520-1550. A noter qu’à cette époque, il n’y avait ni catégorie de poids, ni round. Les combats se déroulaient au finish. En guise de gants, les boxeurs disposaient de crins de chevaux, et en guise de coquille, des coquillages. Parfois, avec l’accord des boxeurs, les crins étaient recouverts de glue et de verre pilés. Le développement du Muay Thai a vu la transformation du corps humain en arme à multiples facettes inspirées par les armes de l’époque.¤
Les tibias deviennent partie intégrante du corps de l’épée, utilisés pour bloquer et frapper. Les bras deviennent des épées jumelles de défense. Les poings fonctionnent comme le bout piquant de la lance. Le coude développé dans l’axe de bataille est utilisé pour casser et écraser. Les genoux mettent en péril la défense de l’ennemi. Et puis enfin, il y a la transformation du coup de pied rapide en pique, flèche ou couteau. Alors que chaque partie du corps est devenue une arme en elle même, un nouvel art du corps à corps est né : le MUAY THAI.¤
Le Muay Thai est aussi populaire en Thaïlande qu’est le football en France. De plus en Thaïlande ce sport est aussi alimentaire, de très nombreuses familles vivent grâce aux revenus d’un combattant, ce sport permet de sortir beaucoup d’enfants de la pauvreté.

Le Muay Thai et l’armée.

Tant qu’il exista une armée en Thaïlande, les soldats s’y entraînèrent et utilisèrent ses techniques. Pour les militaires, il fut " l’art martial du champ de bataille ". Quand un soldat thaïlandais combat en corps à corps, il utilise le Muay Thai. Le Muay Thai est devenu le sport et le passe-temps favori du peuple, de l’armée et du roi. Riches, pauvres, jeunes où vieux, tous ont voulu participer à l’expansion du Muay Thai. Chaque village organise son tournoi et a ses champions. Chaque combat est devenu l’occasion de paris ainsi qu’un moyen d’exhiber sa fierté locale. Le Muay Thai est aussi bien un sport pour le
peuple qu’un savoir-faire de défense militaire.

Le Wai Khru

Durant les Wai Khru (prières d’avant match) et les combats, la musique qui accompagne les boxeurs est interprétée par un groupe de musiciens qui utilisent des cymbales (Shing), des tambours (Klong ou Klong-Kaek), et des flûtes javanaises (Pi Java).

Pour recevoir une formation, le boxeur de Muay Thai doit avoir un professeur. Parfois, un boxeur peut entraîner un autre boxeur mais la coutume veut que chaque boxeur ait un professeur, et lui témoigne du respect. Le "Wai Khru annuel" est une tradition qui date de l’antiquité. Les boxeurs effectuent une prière pour leur ancien et actuel professeur, car sans eux il n’y aurait pas la connaissance et les principes de vie qui s’y rapportent. L’art du Muay Thaï traditionnellement impose aux boxeurs d’exécuter le Wai Khru avant chaque compétition. Le Wai Khru est une sorte de remerciement à l’organisateur de la compétition ou, comme par le passé, une façon de rendre hommage au Roi. Il symbolise aussi la reconnaissance du boxeur envers le professeur qui l’a formé. L’art du Wai Khru doit préparer le coeur du boxeur, et son âme, à une élévation divine et surnaturelle. Le corps et le temps doivent être oubliés afin que les boxeurs de Muay Thai puissent s’imprégner de la force divine. Le Wai Khru n’est pas conçu pour insulter ou impressionner l’adversaire. Depuis des siècles, le peuple thaïlandais croit au pouvoir des objets sacrés.

Le Mongkon

L’endroit le plus sensible, du corps humain, est la tête, et c’est cette partie que le Mongkon est censé protéger Le Mongkon, est un bandeau de tissu étroit, contenant des lettres et symboles sacrés, roulé fermement, pour qu’il ressemble à une cordelette. Avant le combat, pendant le recueillement du boxeur, le professeur lui retire le Mongkon.

Le Praciat

Le Praciat est un autre type d’amulette, qui est placé autour d’un des biceps et parfois autour des deux, pendant le combat. Là encore, le Praciat contient des formules, nombres ou symboles qui ont été imprégnés par un moine. Ces inscriptions ont été portées pendant une cérémonie pendant laquelle des formules, et des prières ont été prononcées.

Les grands noms du Muay Thai :

- Chao Sua dit « le roi tigre » c’est vers l’époque 1520-1550 que le muay thai connut son apogée, Chao Sua se déguisait en simple paysan afin de pouvoir combattre dans les villages.
- Nai Khanohm était un militaire thaïlandais, en 1774 il fut pris prisonnier par les Birmans, en présence du roi de Birmanie il réussit à vaincre 10 des meilleurs gardes birmans grâce au Muay Thai.
- De nos jours, les thaïlandais les plus connus sont Wang Chan Noy (plusieurs fois champion de thaïlande), Sackmongkon, Chalunlap ou Samai (boxeurs qui combattent beaucoup en Europe).
- Pour la France, Farid villaume, Dany Bill, Jean-Charles Scarbowsky, Stéphane Nikima, Aurélien Duarte, Kamel Jemel ou encore Morad Sari sont les boxeurs les plus connus.
- Il faut savoir que c’est les pays-Bas et la France qui représente le mieux le Muay Thai en europe.

Les stades de Muay Thai :

- Les 2 plus grands stade de thaïlande sont le lumpinee stadium et le radjadamnoem, ils sont situés à Bangkok.
- Le lumpinee à été construit en 1929 et il est géré par l’armée. Ce stade a révolutionné le monde de la boxe Thaïlandaise. Ce temple du Muay Thai de classe internationale et respecté des thais, est sans aucun doute le plus populaire des lieux où l’on boxe dans le pays.
- Le radjadamnoem à été construit en 1945 et fit le premier stadium dedié au Muay Thai, il est géré par la police.

Le Muay Thai et la fédération.

Il existe depuis peu une Fédération chargée d’organiser et de gérer le Muay Thai en France.¤
Après 20 ans d’errance, le Muay Thai est enfin doté d’une structure qui va pouvoir soutenir son développement.
Après un long travail de fond et de structuration qui a duré plus de cinq années, l’ex Commission Nationale de Muay Thai a finalement convaincu le Ministère de la Jeunesse et des Sports qui lui a décerné un agrément Ministériel (en date du 24/01/2000). La FMDA travaille essentiellement sur les axes suivants :
Rendre accessible la discipline au plus grand nombre dans le plus grand respect des règles de sécurité.¤
Faire émerger des circuits de compétitions justes et équitables pour tous.¤
Aider la discipline à se développer d’une façon saine et constructive.

Il existe 4 niveaux de boxeurs. (classe A, B, C et D)

Classe D : C’est à ce niveau que commence un boxeur amateur en France. Pendant son combat il est protégé de tous ses points sensibles par divers équipements.

- Un casque pour la tête.
- Un plastron pour protéger foie, estomac et plexus.
- Une paire de protège-tibias.
- La coquille pour les parties intimes.
- Un protége dents
- Des coudières.
- Des gants et bandages pour les mains.
- Chevilléres

Le combat dure 3 rounds de 2 minutes avec 1 minute de repos entre chaque round.¤
Les officiels de Muay Thai évitent de laisser trop de corps à corps car le niveau technique est encore trop approximatif.¤
Un combattant peut gagner de plusieurs façons et cela est valable pour toutes les classes :
- KO de l’adversaire
- Arrêt de l’arbitre (KO Technique)
- Out-Class, c’est à dire que l’adversaire n’a pas assez de savoir-faire technique pour combattre.
- Blessure de l’adversaire (arrêt du médecin)

Voici le barème de points :
- 4 points pour une victoire
- 2 points pour un nul
- 1 point pour une défaite

Il faut 24 points pour pouvoir passer en classe C

Classe C :

Les équipements de protection sont les mêmes que pour la classe D mais le niveau technique est toutefois un peu meilleur. De même il faut 24 points pour passer en classe B

Classe B :

Le niveau commence à devenir sérieux à partir de cette classe.¤
Les boxeurs ont le statut de semi-professionnel.
Ils sont payés pour combattre.¤
A partir de la classe B, les nak muay (combattants) sont obligés de faire le wai kru avant le combat sous peine de disqualification.¤
Les boxeurs n’ont plus que le casque et les coudières pour se protéger, (toujours avec gants, protéges dents et coquilles).¤
Le combat dure 4 rounds de 3 minutes avec 2 minutes de repos entre chaque round.¤
Il faut 12 points pour pouvoir passer en classe A.

Classe A :

C’est la classe qui représente le mieux le Muay Thai comme on le pratique en Thaïlande. Les boxeurs ont le statut de professionnel et sont payés pour leurs combats. Le Wai Kru est obligatoire avant le combat, ainsi que le port du mongkon pendant sa réalisation.¤
Les boxeurs n’ont que les coudières comme protection.¤
Le combat dure 5 rounds de 3 minutes avec 2 minutes de repos entre chaque round.

Les compétitions :

Les boxeurs se rencontrent selon leurs poids :
-  plus de 48 kg et - de 51 kg
-  - de 54 kg
-  - de 57 kg
-  - de 60 kg
-  - de 63,5 kg
-  - de 67 kg
-  - de 71 kg
-  - de 75 kg
-  - de 81 kg
-  - de 86 kg
-  - de 91 kg
-  + de 91 kg
Les compétitions sont les suivantes :
Critérium régional qui à lieu fin janvier : 25/01 pour le critérium de lorraine à Vincey ( 88 )
Championnat régional : 24/02 pour le championnat de lorraine à Epinal ( 88 )
Championnat national qui à lieu en avril à Paris.
De nombreux galas sont organisés en France à la fin de la saison donc à partir de mai.

Les camps d’entraînement

Il existe de nombreux camps d’entraînements en Thaïlande, les jeunes Thais sont entraînés très tôt (3-4ans !!) pour espérer devenir un jour champion du lumpinee ou du radjadamoen.

Les camps sont très prisés par les Européens qui n’hésitent pas à se déplacer pour pouvoir avoir la chance de suivre un stage dans le pays d’origine de cette boxe.¤
Les étrangers sont soumis au même entraînement que les thais c’est à dire lever à 6h du matin pour aller courir, ensuite entraînement la matinée, repas, sieste et re entraînement l’après-midi et ils se couchent tôt le soir (à moins qu’une sortie pour aller au lumpinee s’organise.)

Pour les puristes voici quelques noms de mouvement en Thaïlandais.
- Kat Muay : La garde
- Leng Cheung : Les déplacements
- Mat Trong : Coup de poing direct avant ou arrière (direct)
- Mat Wiyeng San : Coup de poing circulaire du poing avant ou arrière (crochet)
- Tip Trong : Coup de pied de frontal du pied avant ou arrière (front kick)
- Tei Tat : Coup de pied circulaire niveau bas du pied avant ou arrière (low kick)
- Tei Chiyang : Coup de pied de circulaire niveau médian du pied avant ou arrière (middle kick)
- Khao Trong : Coup de genou direct, du genou avant ou arrière

Conclusion :

Le Muay Thai est un sport complet mais destructeur qui demande beaucoup de soi :
- Courage.
- Volonté.
- Rigueur
- Avoir un mental de guerrier.
- Respect envers son entraîneur et ses adversaires.

Il permet de travailler le cœur, les muscles et le cerveau. Il est autant pratiquer par les hommes et les femmes car il permet d’apprendre des notions de self-défense et permet d’avoir une bonne hygiène physique.¤
J’ai essayé de vous présenter au mieux le Muay Thai, il est clair que je vous l’ai expliqué brièvement. Donc je vous invite à aller voir ce site pour plus amples informations.

www.samouraitv.com


Le 6 mars 2004 est organisé à Woippy (57) salle st Exupéry, le championnat d’europe de Muay Thai avec la créme des nak muay français (villaume, Elizabeth, Tchetche...).
Le 25 janvier à Vincey (88), j’ai un combat pour le critérium de Lorraine donc si vous êtes dans le coin, n’hésitez pas à vous déplacer pour découvrir ce sport.

Messages