Accueil > Saison 3 > Les combattants > Interview de Toranaga

Interview de Toranaga

Vengeance et performance

mardi 10 février 2004, par Nono66

Il s’est inscrit au championnat AFC pour des raisons de vengeance personnelle, mais aujourd’hui il affiche aussi des ambitions sportives impressionnantes. je vous présente Toranaga.

- E-Zine : Bonjour Claudio, merci de me faire l’honneur d’accepter cette interview.

Toranaga : C’est un plaisir et un honneur pour moi que d’être remarqué enfin par mes pairs.

- E-Zine : Peux-tu nous parler de tes origines.

Toranaga : Je suis né dans les bas quartiers de Rio de Janeiro avec mon frère aîné Rodrigo. A l’origine, c’est mon frère qui portait les couleurs de la famille dans AFC. Il faisait partie des ténors de la saison 2.

Pour ma part, je m’entraînais pour rejoindre son niveau mais pas particulièrement en capoeira.¤
A l’origine j’étais un spécialiste du jiu-jitsu brésilien, que j’ai appris avec Royce Gracie, le grand champion des premières éditions de l’Ultimate Fighting Championship.¤
Quand mon frère a disparu lors du tournoi de clôture d’AFC2, je suis revenu vers la capoeira pour pouvoir le remplacer dignement. C’est pourquoi j’ai conservé son nom de combattant, Toranaga.

- E-Zine : Au contact de Royce Gracie, tu as dû apprendre des techniques de grappling (ndlr : technique d’accrochage et d’épuisement au sol), est ce que ça te sert au sein du championnat AFC ?

Toranaga : En effet, les techniques de jiu-jitsu brésilien sont très centrées sur le grappling. J’ai mélangé ces techniques avec la capoeira pour surprendre mes adversaires en utilisant ces méthodes inattendues mais très efficaces.¤
C’est ce qui m’a permis d’obtenir de si bons résultats dernièrement en tournoi.

- E-Zine : Parle-nous un peu de la tragédie qui a frappé ta famille et qui est la raison de ta présence parmi nous aujourd’hui.

Toranaga : Mon frère Rodrigo, le premier Toranaga, a disparu lors du tournoi de clôture de la saison 2 d’AFC. Supposément il est mort dans un accident mais j’ai de gros doutes à ce sujet.¤
C’était quelqu’un de bien plus prudent que moi et il ne se serait jamais mis dans une position trop risquée volontairement.¤
Je ne puis donc que supposer qu’un adversaire malheureux en combat s’est débarrassé de lui de cette manière honteuse.¤
Je suis avant tout venu pour savoir ce qui s’était passé et qui était le responsable.

- E-Zine : As-tu déjà des pistes ? des indices ?

Toranaga : En fait, comme je manque d’éléments concrets, je pratique par élimination.¤
J’ai déjà fréquenté beaucoup d’anciens combattants d’AFC2 et j’ai pu mettre hors de cause les combattants de ma team.

Je continue à chercher toutefois mais rien ne dit que le coupable est toujours un combattant actif.

- E-Zine : Quels sont tes objectifs pour cette saison ?

Toranaga : J’ai déjà obtenu quelques résultats honorables, dont deux tournois, et j’ai un classement assez flatteur.

Maintenant, cela ne me suffit pas. Le grand tournoi qui vient sera pour moi l’occasion de tenter un grand défi, détrôner Evil Angel de la tête du classement de la capoeira d’abord, puis peut-être du général.¤
La victoire du grand tournoi en capoeira et un bon résultat sur le tournoi final sont pour moi des objectifs immédiats.

Quelques tournois d’entraînement vont me permettre d’arriver dans une condition physique optimale pour essayer de les atteindre.

- E-Zine : Est-ce que être l’un des prétendants au titre dans le classement capoeira, ne te rajoute pas une pression supplémentaire ?

Toranaga : Sans parler de l’omniprésente d’Evil Angel qui paraît par moments indétrônable, même si je souhaite démontrer le contraire, il y deux lutteurs qui sont très proches de moi, j’ai nommé Lotus Beast et Jack, qui peuvent également prétendre au titre.¤
Ce sont deux autres membres de ma team mais j’ai bien l’intention de démontrer que la pression ne me touche pas et continuer sur ma lancée.

- E-Zine : Tes objectifs ne sont donc pas seulement personnels mais aussi sportifs, n’est-ce pas ?

Toranaga : En effet, on ne peut s’engager dans une compétition de si haut niveau sans avoir des ambitions sportives. J’ai bien l’intention de démontrer la supériorité des arts martiaux brésiliens sur les arts martiaux asiatiques et de démontrer ma propre valeur.¤
Mon frère était plus un dilettante qui prenait du plaisir à se battre ; moi je suis un vrai professionnel qui aime gagner. Je suis sur une série de victoires en tournoi assez intéressante et je ne compte pas m’arrêter là.

- E-Zine : Les anciens vainqueurs d’AFC, Que ce soit Psycho Demon lors de la première saison ou Pourfendeur lors de la seconde, n’ont jamais repris le chemin du ring ensuite, le feras-tu si c’est toi qui t’impose ?

Toranaga : Je ne suis pas sur AFC juste pour quelques temps. Quand je m’engage sur quelque chose, je le fais à fond et jusqu’au bout. Non, je ne compte pas m’arrêter si je gagne. Bien au contraire, je prendrais cela comme un défi supplémentaire.

- E-Zine : Merci Claudio de nous avoir accordé cette interview et bonne chance dans ta quête de la vérité.

Toranaga : Merci à vous de m’accorder cette occasion de mieux me faire connaître et laissez-moi vous assurer que vous entendrez encore parler de moi !