Accueil > Saison 4 Phoenix > Les combattants > Inner Sight

Inner Sight

Dans la tête de Ge-Baek

lundi 28 août 2006, par Maruyama

Vendredi 25 Août 2006... Au cours du Tournoi Best of Fight organisé par la Team d’Enfer, Ge-Baek va enfin se mesurer à son leader, Eldiablos...

« Depuis ce matin huit heures, je n’arrête pas d’évoluer dans le flou, avec cette bizarre sensation d’avoir le corps totalement décontracté et de voir le monde comme d’au bout d’un tunnel, avec l’écho qui l’accompagne...

Indiscutablement, je suis un jour de combat... oui... je rencontre ce soir Eldiablos ; nous n’avons fait que nous croiser jusqu’à présent, au réunions de l’équipe. Je suis aussi allé plusieurs fois le soutenir pour ses combats, pour tenir le seau et surtout donner de la voix. C’est mon coach qui me l’a conseillé - et je sais pourquoi.

J’ai pu voir à l’oeuvre celui que l’on surnomme "l’homme aux 3,000 clefs" ou "le roi des clefs articulaires". Je l’ai vu tacler, soumettre, briser, mais aussi renverser, se libérer... Il est un peu comparable à un étau aussi lourd et léger que le sable, capable de suivre son adversaire, l’anticiper, accepter son énergie, pour ne jamais le lâcher...

Et moi, je vais justement devoir briser cette vertu ! Eviter de me faire prendre dans ses sables mouvants et réussir à imposer mon timing, ma vitesse, pour l’envoyer au pays des songes. Encore que le mettre KO soit un peu ambitieux ! Mais ce soir, je veux entendre les juges prononcer mon nom au moment de désigner le vainqueur !

C’est faisable, Kibô l’a fait... une fois... »

« Je sens la chaleur parcourir mon corps, mes veines l’irriguent en énergie...

Je suis parfaitement échauffé, je le sais. J’ai visualisé le combat, je me suis remémoré les techniques d’Eldiablos - ou du moins celles que je connais...

Tout autour de moi, le vacarme de la salle, de sa ventilation et des spectateurs venus assister au combat me semble comme étouffé. Je suis étrangement décontracté, pourtant je SAIS que je dois aller en Enfer ce soir.

En face de moi, l’inquiétante présence d’Eldiablos en impose : le visage masqué sous la capuche de son peignoir, je sens jusque dans ma moelle son énergie bestiale, son insctinct de combat !!

Je souris : je sais ce que c’est de souffrir - Joe Pae me l’a inculqué et gravé au plus profond de moi ! Et j’ai moi aussi soif, soif de sang ! »

« Je tombe le haut de mon Dobok, l’arbitre vient vérifier mon équipement. Il me dit sans doute que c’est ok. Nous voilà au centre du ring, nous toisant du regard. J’en ai des frissons, de plaisir, de peur, de rage...

- Tu vas venir en Enfer avec moi ce soir, mon petit Ge-Baek... Tu vas tout comprendre...

Il ne fait que murmurer, mais j’entends très disctinctement son souffle de voix, ses menaces.

Je souris encore. J’ai peur de lui et je ne veux pas mourir. Je dois donc le terrasser !

Dans nos coins ; le gong retentit ; nous nous jetons l’un sur l’autre !

J’applique soigneusement le manuel de celui qui est spécialisé dans le combat debout et qui affronte un Maître du Sol... Je bouge, léger, je sors constamment de son axe et je remise régulièrement en low-kicks. Lui tente ponctuellement de saisir mes avant-bras.

Nous nous observons. Combien de temps dure ce petit jeu ? Une minute ? Cinq minutes ? Impossible à dire. Il a l’air froid et serein, comme dans ses grands soirs.

Soudain, il disparaît de mon écran ! Il vient de se précipiter vers moi, pour me tacler, en l’espace d’un instant ! Je vois les lumières qui basculent par dessus ma tête, les cordes du ring, puis cette sensation sourde... Je suis au sol ! Il a réussi du premier coup !

Ne pas paniquer, ne penser qu’à le sentir pour anticiper et me sortir de là. Il se pose sur moi, je sens sa présence au sol et son expérience. Il veut ma jambe gauche, heel hold !! Mon pied droit jaillit, balaye l’air où était sa tête ! Dans mon dos à présent - je tente un contre en coup de coude mais il est redescendu sur mes genoux ! Peut-être que... non ! Il a encore bougé, précédant mes réactions ! On dirait qu’il ne cherche pas à finaliser, il me fatigue, je ne suis pas très à mon aise dans cette position !! Mes tendons sont tous soumis alternativement aux affres de ses clefs ! Je suis vif mais il l’est deux fois plus ! Nous tournons et moi je tourne en bourrique !

Ne pas perdre mon sang-froid, c’est ce qu’il cherche : une erreur fatale pour me prendre un bras... Il sait que mes bras sont mes atoux premiers !

Il se sépare de moi : en un clin d’oeil, il s’éloigne, prend appui sur un genoux et rebondit sur moi ! Je commençais à me redresser et derechef il me tacle mais en position basse cette fois-ci ! Peu importe, j’ai le temps de placer mon poing gauche en contre. Il jailli en un arc bleu pour faire gicler le sang de son nez...

Ma vision se brouille... le choc résonne encore dans ma tête... des deux j’ai subit le plus de dégâts : il ne cherchait qu’à me propulser - quitte à sacrifier son appendice nasal - pour me faire percuter le poteau de coin ! L’arrière de mon crâne vient de s’y fracasser comme un oeuf sur le sol et c’est la douleur fulgurante qui s’ensuit qui m’évite de sombrer dans le flou !

Déjà je repars en avant : Eldiablos a gardé mon bras droit pour lui et me place une projection avec une facilité déconcertante ! Les lumières clignotent et je tombe lourdement sur le côté ! Il faut... AAARRGHH !! Il vient de percuter mon flanc gauche avec la pointe de son coude, je dois avoir des côtés fêlées !

Vais-je finir ici ? Malmené et humilié ? Des larmes de douleur me brouillent la vue. Ce diable m’enserre le cou et le bras droit, m’ayant verrouillé les jambes avec les siennes.

- Ma spécialité, la Clef des Songes et des l’Acier...

Il veut en finir, je vais sans doute perdre conscience si je reste ainsi !

NON ! A mon tour d’être vicieux ! Je glisse mon majeur gauche sous son nez : s’il a quoique ce soit d’humain, je dois tenter ma chance ! Sa tête bascule en arrière, par simple effet mécanique et son étreinte se relâche... Mon doigt glisse sur le sang qu’il a perdu plus tôt : tant mieux, sa tête revient en avant pour heurter mon front lancé vers lui !

Je crois entendre le public qui scande nos deux noms et qui commence à se déchaîner.

Ma paume gauche vient claquer contre son oreille ! Sa grimace ne laisse aucune place au doute, je lui ai déchiré le tympan droit ! Nous nous redressons sur nos genoux, je tente de placer un jab et d’enchaîner par un coup de genoux qu’il bloque aussitôt de son coude et pour ma plus grande douleur ! Il se saisit de mon poignet, me fait tourner ; j’accompagne le mouvement et tente de placer un coup de coude. Il a encore anticipé ! J’ai droit à un crochet à tomber un mur qui s’abat sur ma mâchoire ! Quel punch !

Mais nous sommes séparés. Il se rue de nouveau sur moi, debout cette fois-ci ! Mon contre en Dollyo Chagi est inefficace, Eldiablos s’empare de mon bras droit en prise au flanc et enchaîne directement sur une projection sur clef, en ayant pris soin de saisir ma clavicule de sa deuxième main. La douleur est trop grande et je risque de perdre une épaule là-dedans... Mon bassin régit seul et se projette, une jambe l’accompagne ; me voilà réceptionné sans trop de dommages !

Déjà sa main gauche se repose sur ma clavicule droite ; mais je la couvre de ma main. Il n’a pas le temps de continuer : je place une torsion sur son poignet, il bascule pour suivre... et rencontre mon tranchant de main gauche qui vient embrasser sa trachée. Il ne doit son salut qu’à ses réflexes hors norme qui lui ont permis de diminuer l’impact, mais il manque néanmoins d’air.

Nous nous éloignons l’un de l’autre. Au tonnerre qui gronde depuis les tribunes, je sens que le dénouement est proche... Mon corps n’endurera pas une autre séance au sol et mon adversaire le sait !

Il fonce de nouveau vers moi, pour un dernier tacle ! Je place mon contre en coup de genoux cette fois-ci, qu’il bloque superbement pour me le saisir et me faire perdre l’équilibre. Il est à moi ! Je m’empare fermement de ses deux oreilles et je m’en sers comme d’un guidon pour basculer sa tête. Je les sens se décoller, il cède à la douleur et se redresse sensiblement.

Je transfère tout le poids de mon corps en Kyocha Sogi et lui percute le menton en uppercut ! J’ai vu ses yeux remonter !

One-inch Punch ! Je sais que je l’ai placé à merveille, son coeur doit l’implorer d’arrêter. Mais...

Ma jambe droite glisse en avant, position de marche allongée... Eldiablos est debout, il est chez moi...

Ha Bokboo Songarak Joomuk Jirugi !!

Mon poing du Démon gauche vient de s’enfoncer dans son Tanden... Nous restons figés un instant... Je sais ce qui se passe en lui à ce moment. Le fourmillement qui l’envahit... Il titube en reculant... L’arbitre s’aperçoit que du sang coule par ses oreilles et par ses yeux... La cloche retentit ! J’ai placé cet arcane du Taekwon-Do dans les dernières secondes ! Il tombe en arrière, tout juste soutenu par ses hommes de coin qui viennent de se précipiter sur le ring. »

« Je suis serein - les arbitres énoncent mon nom successivement. Toutes les lumières sont plus claires maintenant. Le médecin qui est venu me voir m’a annoncé que je vais devoir passer des radios de l’occiput et être suivi, mais a priori la suite de ma saison n’est pas menacée.

Je suis plus inquiet pour Eldiablos : le choc infligé et les énergies internes libérées sur ses organes seront bien plus durs à gommer et la médecine moderne n’y peut rien.

Nous tombons dans les bras l’un de l’autre ; il me félicite. Je le remercie de m’avoir invité en Enfer.

- Je connais un médecin traditionnel coréen si tu veux, il devrait pouvoir réparer ce que j’ai fait...

Il me sourit. Je sais que je viens de gagner son repsect, en tant que combattant. A mon tour de sourire : la suite de ma saison me semble soudainement moins sombre ! »