Accueil > Les arts martiaux > Disciplines > Free Fight

Free Fight

La discipline des gladiateurs modernes

vendredi 28 juillet 2006, par Mick

Peut être avez-vous déja entendu parlé de gladiateurs, mais au temps des romains, vous savez ces fameux combattants, si forts qu’ils se battaient même parfois contre des lions. Il faut avouez que dans l’article qui va suivre, nous verrons des gladiateurs qui ont une discipline, et qui ressemble plus à des lions qu’à des gladiateurs.

-684 AV J.C, les grecques furent les premiers à faire des compétitions de lutte (d’où la lutte gréco-romaine), et ce, dans une compétition appelée Olympique, il y eu également un autre sport de combat (le premier) à mains nues dans des Jeux Olympiques et ce sport s’appelait à l’époque le Pankration.

Pour revenir à notre sujet "le Free Fight" et pour retrouver ses origines, il faut revenir plus vers notre époque, plus exactement au 19ème siècle, et en Europe (France, Norvège, Angleterre, Allemagne) ces 4 pays étaient en effet la cible phare, des plus grands combattants qui allaient se défier dans des combats sans réelle règle, mais qui furent plutôt des combats de luttes, effectivement c’était une spécialité internationale à cette époque, cela dit les grands champions de boxe étaient conviés à se joindre à ses tournois.

Un peu plus tard, vers la fin de ce siècle, même début 20ème, les Coréens, et Thaïlandais, et le Vietnam (à l’époque Siam), organisait des combats d’un sport bien à eux, qui plus tard deviendra la boxe thaï, mais à savoir qu’il se battait à cette époque jusqu’au KO uniquement, et un KO voulait dire soit l’adversaire ne pouvait plus bouger (jambe cassée et ne voulant plus revenir au combat, bras cassé, impossibilité de tenir debout, ou coma), la violence était dure, et la discipline d’acier, les familles auraient tout fait à cette époque pour qu’un de leurs garçons soit un grand champion de cette discipline.
Les tournois organisés étaient particulièrement fait pour qu’à la fin il y ait le champion du pays qui aille défendre l’honneur de son pays à un grand tournoi mondial, on retrouve cette histoire dans un film avec Jean-Claude Van Damme (toujours aussi "aware" dans ce film), si je me souviens bien il s’agissait du Dragon d’Or, c’est un histoire vraie !!!! (Mais pas celle de Van Damme).

Pour ce qui se pratique actuellement, il faut savoir qu’il y a plusieurs influences mondial, tel les violents combats de rual vale tudo (jiu-jistsu brésilien), peut être cela vous intéressera de savoir que vale tudo veut dire en gros "tout est permis", un style qui fut crée par la respectée famille Gracie dans les années 1920. Une autre affluence vient du shoot wrestling au japon, qui est un art très..."spécial". En effet on peut comparer cela au ju-jutsu japonais, car il utilise les clés de bras, saisies etc. Donc c’est du grapling, mais avec les spécialités japonaises... Aussi on peut se rendre compte que cela s’inspire du catch japonais, car la violence est vraiment plus grande qu’aux états-unis.

Et pourquoi ce sport à du succès après tout ?

Justement grâce au catch japonais, du moins pour le japon on y a comparé la violence, puis au Brésil grâce à la famille Gracie qui à rendu ça célèbre, et qui faisait honneur à tout brésiliens capable d’aller dans une compétition de free fight et de la remporter.
Aux états-unis, il y eu la création de l’UFC (Ultimate Fighting Championship), et c’est cela qui à permis un si grand essor international de ce sport qu’est le free fight, en effet cette compétition qui réunit les meilleurs fighters au monde, et c’est en 1993 quand le brésilien Royce Gracie a remporté cette compétition, puis 3 fois de suite, que ce challenge est devenu intéressant pour tous, car battre un champion de cette envergure est un honneur, et très peu ont réussi, donc c’est comme une sorte de défi pour tout ces fans de l’extrême.

Les Règles

The rules are for loosers !!!!

En fait dans ce sport, il n’y a pas réellement de règles, c’est juste d’éviter les coups jugés trop "faciles" tels :

- coups dans les parties
- dans les reins
- crever les yeux
- mordre

Ensuite vous avez le droit de faire ce que vous voulez au sol, vous avez même le droit d’étrangler, pour soumettre votre adversaire, d’ailleurs quelles sont les vraies règles pour gagner un combat :

- K.O (Knock Out) : Quand l’adversaire est complètement inconscient ou presque, ou incapacité de se défendre.

- T.K.O (Technical Knock Out) : Situation où le combattant n’est plus dans la capacité de se battre et l’arbitre décide d’intervenir pour arrêter le combat quelque soit la volonté du combattant, si une coupure est trop grosse cela peut aussi être une raison de TKO, dans ce cas l’arbitre va parler avec les médecins de l’équipe. En autre situation de TKO vous avez le fameux jeté d’éponge, situation ou l’entraîneur décide de faire arrêter le combat, en jetant l’éponge dans l’arène.

- Soumission : Situation ou le combattant est physiquement obligé d’abandonner, dû à une clé ou immobilisation et il va taper (généralement 3 fois) pour abandonner en anglais on dit Tap Out.

- Technical Submission : Est déclaré Technical Submission lorsque l’arbitre décide de mettre fin au combat lorsqu’il considère que le combattant qui subit la soumission/la clé est trop engagé et que l’articulation, le muscle, ou que le combattant va s’évanouir, alors même que celui ci n’est pas taper.

- DQ (disqualification) : Lorsqu’un combattant transgresse l’une des règles interdites volontairement.

- TD (Technical Decision) : C’est une situation rare, et généralement on n’y fait pas appel, mais si par malchance un combattant se blesse très fortement, sans que l’autre ne l’ai touché (donc par accident), et qu’il est dans l’impossibilité de combattre, on fera appel à la décision des juges comme si le temps était écoulé, et les juges donnent leur décision, mais on n’aime pas vraiment cela donc si il n’y a pas vraiment eu d’écart entre les deux combattants et qu’ils sont de même niveau on fait appel au TD (Technical Draw) qui est la même chose mais où on déclare un match nul (draw voulant dire nul en anglais).

- NC (No Contest) c’est pourtant d’après mes connaissances jamais arrivé, mais bon je viens de le découvrir, voici la définition que j’ai trouvé : Coupure inintentionnelle du à un coup irrégulier, Victoire d’un combattant mais testé positif à la prise de produits illicites, demande d’annulation de décision par un combattant qui considère que l’arrêt du combat a été prématuré.

Bien vous aurez compris que ces moyens de gagner, sont bien sur avant la limite de temps impartie, mais si on s’attarde sur les décisions de juges, voici les plus connues (il est à noter qu’il y a toujours 3 juges, parfois 4 mais ceci est rarissime) :

- UD (Unanimous Decision) : Les juges sont unanimes, ils sont d’accord pour accorder la victoire à un combattant

- SD (Split Decision) 2 juges donnent la victoire à un combattant, l’autre un avis contraire.

- MD (Majority Decision) : 2 juges donnent la victoire, l’autre le nul.

- UDr (Unanimous Draw) : L’avis d’égalité est partagé par les 3 juges.

- SDr (Split Draw) : Egalité partagée, 1 juge donne la victoire pour un combattant, l’autre la défaite à ce même fighter, et le dernier l’égalité.

- MDr (Majority Draw) : Egalité à la majorité, 2 juges donnent l’égalité, le troisième une victoire à l’un des 2 fighters.

quelques grands noms de ce sport :
- Rodrigo "minotauro" nogiera (coup de coeur)
- Royce Gracie
- Wanderlei Silva
- BJ Penn
- Kazushi Sakuraba
- Fedor Emelianenko
- Josh Barnett
- Chuck Liddell

Et bien voila, j’espère que vous avez trouvé votre bonheur en lisant cet article, et que comme moi, vous êtes devenu un vrai passionné, voir même un accro à ce sport.

Messages