Accueil > Saison 4 > Les combats > Finale du Tournoi Cyberpunk-Yoda : La débacle inpériale !!

Finale du Tournoi Cyberpunk-Yoda : La débacle inpériale !!

jeudi 19 mai 2005, par Gillian

Finale du Tournoi Cyberpunk-Yoda
Opposant : Le Dragon de Jade (Cyberpunk Team) / Daredebil (Yoda Team)

Le parking souterrain était remplis de spectateurs déchaînés et leurs hurlements rythmaient les pas des combattants rentrant dans l’arène : moi et Daredebil le chantre de la Yoda team... Certains media indépendants retransmettaient en direct sur le Rezo ... Des boostergangs défoncés aux dorphs de synthèse commençaient à s’agiter violemment ...

Le Tournoi allait se conclure sur ce dernier combat. La Yoda team nous avait pris pour une jeune team inexpérimentée et comptait sûrement nous écraser pour nous apprendre le respect. Il n’en fut rien. Dès le premier tour, Helen Powers, avait fait ravaler les prétentions du Seigneur Sith, champion de la Yoda, à coup de jambes cyber dans la tête...

Le combat de ce soir s’annonçait difficile, Daredebil, survitaminé par ses amulettes et gonflé comme un poulet aux hormones se faisait acclamé par les membres de la Yoda team. Malgré cela l’inquiétude se lisait sur le visage du finaliste de la Yoda.

Je m’avançais jusqu’à lui, au centre du ring. Ceux de la Cyberpunk team retenaient leurs souffles. Nous n’avions rien à perdre et savions que les acclamations du public nous étaient favorables. Notre jeune team allait montrer ces ressources. Je puisais en moi le KI qui courait dans mes veines et alimentait le cœur du Dragon ; ma pompe synaptique et mon booster de Kerensikoff faisaient le reste. Je le regardais fixement ignorant la fureur ambiante, me concentrant sur chacun de ces gestes.

L’arbitre siffla brutalement le début du combat !!

« Parfois, la voie de la paix doit résonner comme le tonnerre ».

Mon coude partit plus vite que mon esprit l’aurait voulu et alla s’enfoncer sur le visage de mon adversaire. Genoux à terre, il réussit à placer un coup de poing rageur, mais je lui répondit immédiatement d’un puissant coup de pieds dans la tête qui l’étala à 5 mètres. Crachant le sang, il se releva doucement et se remis en position. Daredebil tenta ensuite une feinte avec son coude pour finalement essayer de placer un coup de pieds latéral.

« Ne laissez pas les pinces du Scorpion vous distraire, quand la queue peut vous tuer ».

J’évitais son coude en m’abaissant et saisit entre mes mains la partie antérieure de sa jambe. Déséquilibré et chancelant, son assise était rompue. Il avait perdu et son KI venait de s’effondrer... mais il ne se rendait compte de rien. Il offrait son flanc droit dépourvu de protection efficace...

« Le centre est tout. Trouvez le centre. Toute chose s’assemble naturellement à partir de là. ».

Mes griffes en cristacier vinrent mourir sur son plexus solaire. Son sang coula abondamment lorsque je retirais mes griffes. Le souffle coupé, il s’écroula lourdement et ce fut fini.

Le bruit assourdissant des hurlements reprenna soudainement... l’arbitre mis fin au combat et déclara ma victoire par 12 à 2.

Le Dragon de Jade

« Différer un problème, c’est lui donner le temps de croître »

Propos du Dragon de Jade, recuillis par Joe Gillian, Cyberpunk Team pour ZineWare 54

Pendant ce temps là, les combats de rue continuent contre le Yoda : 55 à 79 pour la Cyberpunk Team.
Over the Edge !!